Boutique Biologiquement.comGINSENG “RACINE DE VIE” & PLANTES STIMULANTES

  Posté par ginseng       Laisser un commentaire
[Total : 12    Moyenne : 2.6/5]

La vie moderne pousse la majorité d’entre nous à consommer excitants: thé, café, chocolat, tabac, sucre, viande. Il serait pourtant simple de remplacer toutes ces substances par des stimulantsvéritables, commevitamine C, gelée royale, ginseng ou autres plantes toniques(eleuthérocoque, cannelle, clou de girofle, romarin, thym, sarriette, etc.).(voir plantes stimulantes)

La grande différence entre les excitants et les stimulants, réside dans le type d’énergie qu’ils dispensent. Ainsi, les excitants brûlent l’énergie de l’organisme (en épuisant généralement les surrénales), alors que les stimulants apportent au corps et à l’esprit les éléments vitaux (vitamines, minéraux et autres) dont ils ont besoin pour fonctionner à plein rendement. A très court terme, les excitants sont évidemment plus spectaculaires, mais à moyen et long termes, les stimulants gagnent sur toute la ligne !

Avant tout se revitaliser passe par l’adoption d’une alimentation à la fois hypotoxique et stimulante,
c’est-à-dire bio et exclusivement composée de fruits frais pris en dehors des repas, de légumes crus en entrée, de légumes cuits à la vapeur, de céréales complètes, de légumineuses, d’oléagineux dans les salades et les desserts, de fromages frais, d’aromates et de condiments complets et naturels, d’huiles de première pression à froid, de compléments alimentaires, et d’eau peu minéralisée (Roucous) à boire hors des repas.
Mais au delà de la diététique, il est indispensable d’avoir une bonne hygiène de vie, et d’évacuer les stress, afin de rétablir une bonne énergie psycho-émotionnelle..

Le ginseng est une plante herbacée vivace appartenant au genre Panax de la famille des Araliacées, dont la taille, à l’âge adulte, varie entre 30 et 80cm, avec une grosse racine tubéreuse, qui pousse exclusivement, à l’état naturel, sur les versants méridionaux des montagnes humides au milieu d’épaisses forêts dans certaines régions de l’Est Asiatique (Mandchourie, Corée, Sibérie) et de l’Amérique du Nord.
Seule la racine est utilisée en médecine et plus particulièrement celle de la variété : Panax ginseng C.A. Meyer dont la réputation est la plus ancienne et encore la plus grande.

GINSENG "RACINE DE VIE" & PLANTES STIMULANTES
GINSENG “RACINE DE VIE” & PLANTES STIMULANTES

1. GENERALITES

En Extrême-Orient, l’usage de la racine de ginseng remonte à plus de 4000 ans et a toujours occupé une place d’honneur dans la pharmacopée chinoise où elle figurait parmi les «produits miracles». Cette «racine de vie», comme elle était appelée, fut longtemps considérée comme une panacée, c’est-à-dire souveraine contre toutes les maladies, au point qu’elle était, dans ces temps anciens, payée à son poids d’or ou de pierres précieuses, ce qui la faisait réserver uniquement à l’Empereur et aux grands seigneurs féodaux.
En Occident, par contre, le ginseng est resté pratiquement inconnu jusqu’au 18ème siècle et n’est vraiment utilisé en thérapeutique médicale que depuis quelques décennies.
Ce n’est qu’au début XVIIIIe qu’elle fut introduite en Occident, pour y connaître une gloire passagère avant de tomber dans l’oubli pendant tout le XIXe et une bonne partie du XXe siècle.
Il fallut attendre les années 60 pour que la mode s’en empare à nouveau, et en fasse un stimulant et un aphrodisiaque. Mais, traditionnellement, le ginseng ne se borne pas à cette indication restreinte.

2- CULTURE ET RÉCOLTE

L’extraction systématique du ginseng sauvage, au fil des siècles, a provoqué sa disparition quasi complète et c’est seulement grâce à des méthodes de culture appropriées reconstituant les conditions naturelles de pousse forestière que l’on peut toujours en bénéficier. Cette culture biologique est délicate et réclame des soins attentifs pendant toute la période de maturation de la racine qui s’étale en moyenne sur 6 à 7 années.
Sitôt la récolte effectuée, les racines sont sélectionnées et soigneusement lavées avant d’être séchées au soleil. Ainsi préparées, ces racines sont alors placées dans des récipients adaptés pour une parfaite conservation dans l’attente de leur commercialisation.

3- ÉTUDE EXPÉRIMENTALE

Parmi les innombrables travaux scientifiques effectués à ce jour, chez l’homme et chez l’animal, on peut retenir essentiellement que le ginseng :
• est d’une totale innocuité(aux doses prescrites)
• et qu’il présente de nombreuses propriétés très intéressantes, parmi lesquelles notamment
-une augmentation de la résistance à la fatigue, aux troubles des changements de saison, et au stress en général;
-une action sur le systeme nerveux central avant tout, stimulant et relaxant le cortex, il améliore l’activité cérébrale dans son ensemble et la memoire en particulier.
– stomachique, il exerce une action favorable sur les métabolismes glucidique, lipidique et protéique;
-une régularisation des troubles tensionnels, tendant à ramener la tension artérielle vers la normale quel que soit le sens de ses variations;
-un accroissement de la vitalité et un ralentissement des effets du vieillissement.
-il accroît la quantité de globules rouges, détoxique le foie, diminue le cholesterol, équilibre les rythmes cardiaque et respiratoire.
-vasomoteur, il active les échanges (glycogenèse, diurèse avec élimination d’urée).

4- COMPOSITION

La racine de Panax ginseng C.A. Meyer contient
– un certain pourcentage d’eau;
– des glucides (sucres), tout particulièrement des hétérosides qui représentent les principes actifs majeurs et qui portent le nom de ginsenosides;
– des lipides (corps gras), essentiellement sous forme de triglycérides;
– des protides (substances azotées) sous forme d’acides aminés, dont une forte proportion d’arginine;
– des éléments minéraux : aluminium, arsenic, cobalt, cuivre, fer, manganèse, phosphore, potassium, silice, vanadium;
– des vitamines B1 (thiamine), B2 (riboflavine), B3-PP, B5, B6, B8-H, B9, B12, C, E;
– des enzymes amylase, invertase et phénolase;
– divers constituants non négligeables : la choline, le panacène, des oestrogènes, des phytostérols, des bases d’acides nucléiques et des nucléosides.
– saponines, ginsénosides, essences, stérols.

5- PROPRIÉTÉS ET INDICATIONS

Une grande part du mystère auréolant le ginseng est très certainement due à la forme (tout comme le mandragore) relativement anthropomorphique de sa racine. Pour cette raison, la composante psychosomatique, ne doit certainement pas être écartée, parmi ses vertus thérapeutiques.
– Le ginseng peut être considéré comme un
• REVITALISANT et DYNAMISANT, qui augmente l’énergie vitale avec sensation de bien-être.
• FORTIFIANT, augmente de façon notable les possibilités de résistance au stress en général (ANTI-STRESS).
• STIMULANT et TONIFIANT GENERAL, dans les domaines physiques, intellectuels, nerveux, cardiaque, pulmonaire, psychiques et sexuel (ANTI-FATIGUE), dans un cadre physiologique.
• RÉÉQUILIBRANT et RÉGULATEUR, au niveau de nombreux métabolismes des grandes fonctions de l’organisme.
Il est indiqué essentiellement
a) Chez le bien portant
– Meilleure résistance physique (SPORTIFS) et intellectuelle (PRÉPARATION AUX EXAMENS).
– Prévention du vieillissement.
– dépuratif
b) Chez le malade :
le ginseng est une des meilleures plantes toniques indiquée en cas de
– Asthénies, convalescences, anorexies, amaigrissements, troubles de la sénescence.
– Insuffisance cardiaque, troubles de la tension artérielle, artériosclérose.
– Asthénie sexuelle et certaines formes d’impuissance ou de frigidité.
– Anxiété, depressions nerveuses, deprime, affections psychosomatiques, troubles de la mémoire.
– Troubles de la ménopause (bouffées de chaleur en particulier), et diabete.
– Arthrose, douleurs rhumatismales (antalgique), et cures de désintoxication diverses.

Il trouvera donc son emploi non seulement lorsqu’on se sent fatigué, mais aussi quand on manque d’appétit, quand on subit un refroidissement (rhumes, fièvre, pleurésie…), lorsqu’on souffre de divers symptômes liés à l’artériosclérose, tels que vertiges, éblouissements, bourdonnements d’oreilles, ou maux de tête, ou enfin dans de nombreux troubles psychosomatiques…

6- PRÉSENTATION ET POSOLOGIE

Les présentations les plus utilisées (et disponibles chez biogassendi notamment) sont:
• sous forme de poudre de racine sèche, représentant le totum végétal de la racine (en pot ou gelules);
• sous forme liquide (flacons ou ampoules) 250ml avec 50g de racines fraiches
• inclus dans differentes composition: ginseng + guarana + gingembre , ginseng +gelée royale, …
La posologie journalière moyenne de poudre de racine sèche chez l’adulte de poids normal se situe entre 1 et 3 g, à prendre par voie buccale matin et midi peu avant les repas, en cures de durée variable selon les indications.
Absence d’accoutumance et de troubles secondaires aux doses conseillées ci-dessus.

Boutique Biologiquement.comGinseng : des vertus incroyables

  Posté par ginseng       Laisser un commentaire
[Total : 9    Moyenne : 3.6/5]

Le ginseng bio antioxydant naturel puissant aurait des bienfaits sur la libido, la mémoire, contre les rides ou la peau sèche. Comment l’utiliser, où l’acheter, à quel prix : le point sur ses vertus miracle.

Une plante pour la mémoire et la concentration
Baisse d’attention, chute de concentration, troubles de la mémoire : le ginseng améliorerait la santé intellectuelle. La plante joue sur “l’activité cérébrale avec une action favorable sur la mémorisation”, explique le Dr Yves Donadieu (Ma pharmacie naturelle, éd. Robert Laffont). Le ginseng aiderait ainsi à améliorer les performances cognitives, d’après une étude publiée en 2005 dans le Journal of psychopharmacology.
Posologie : 1,5 g de poudre totale micronisée ou 300 mg d’extrait sec en gélules, à avaler avec un peu d’eau le matin à jeun pendant 45 jours, selon le Dr Donadieu.
Contre-indications : Grossesse, allaitement. Déconseillé en cas d’obésité, nervosisme, insomnie, hypertension, cancer hormonodépendant et chez les enfants et jeunes adolescents.

Ginseng : des vertus incroyables
Ginseng : des vertus incroyables

Une racine qui stimule la libido
Le ginseng aurait des vertus contre la baisse de libido. “Des résultats excellents ont été obtenus dans le traitement de l’impuissance”, expliquent les médecins Yves Donadieu et Pham Quang Chau (Le ginseng, éd. Maloine). Une étude coréenne sur 45 patients ayant des troubles de l’érection, publiée dans le Journal of urology en 2002, montre que la plante améliore les fonctions érectiles et augmente le désir sexuel.
Posologie : 1 g/j de racine sèche de ginseng (dans une soupe par exemple), selon les médecins Bérangère Arnal, Paul Goetz et Michel Paris (Phytothérapie, éd. Vidal). Pas plus de 3 mois.
Contre-indications : Grossesse, allaitement. Déconseillé en cas d’obésité, nervosisme, insomnie, hypertension, cancer hormonodépendant et chez les enfants et jeunes adolescents.

Une solution anti peau sèche
Le ginseng semble donner de bons résultats contre le dessèchement de la peau, d’après les médecins phytothérapeutes Bérangère Arnal, Paul Goetz et Michel Paris (Phytothérapie, éd. Vidal).
Posologie : 1 gélule contenant 15 mg d’extrait sec de ginseng, 15 mg d’extrait sec de ginkgo et 15 mg d’extrait sec de millefeuille, chaque jour, selon les phytothérapeutes. Ne pas dépasser trois mois de traitement.
Contre-indications : Grossesse, allaitement. Déconseillé en cas d’obésité, nervosisme, insomnie, hypertension, cancer hormonodépendant et chez les enfants et jeunes adolescents.

Une arme contre les rides
Riche en acides aminés, en vitamines et en minéraux, le ginseng permettrait d’atténuer les rides. Il donne de bons résultats sur “les effets du vieillissement en général”, selon les médecins Yves Donadieu et Pham Quang Chau (Le ginseng, éd. Maloine).
Posologie : La recette des médecins B. Arnal, P. Goetz et M. Paris (Phytothérapie, éd. Vidal) : 0,25 % d’extraits fluides de ginseng, guimauve, lierre commun et houblon dans une base pour crème, avec de l’huile essentielle de sauge et des extraits hydroglycoliques de ginseng, guimauve et angélique. Faire préparer en pharmacie et appliquer sur le visage chaque jour.
Contre-indications : Grossesse, allaitement. Déconseillé en cas d’obésité, nervosisme, insomnie, hypertension, cancer hormonodépendant et chez les enfants et jeunes adolescents.

Un remède anti fatigue
Le ginseng s’utilise traditionnellement pour lutter contre l’asthénie, un état de fatigue générale sans raison apparente. Il “augmente l’énergie”, “améliore les capacités physiques” et “apporte une sensation de mieux-être”, expliquent les médecins Yves Donadieu et Pham Quang Chau (Le ginseng, éd. Maloine).
Posologie : Deux gélules de 25 à 50 mg d’extrait sec le matin et deux gélules à midi, avec un grand verre d’eau, selon les médecins phytothérapeutes Bérangère Arnal, Paul Goetz et Michel Paris (Phytothérapie, éd. Vidal). Ne pas dépasser trois mois de traitement.
Contre-indications : Grossesse, allaitement. Déconseillé en cas d’obésité, nervosisme, insomnie, hypertension, cancer hormonodépendant et chez les enfants et jeunes adolescents.

Le ginseng stimule le système immunitaire
Le ginseng permettrait de renforcer ses défenses immunitaires, “particulièrement à l’occasion d’épidémies”, d’après les médecins Yves Donadieu et Pham Quang Chau (Le ginseng, éd. Maloine). La plante pourrait ainsi améliorer les effets du vaccin contre la grippe, selon une étude italienne publiée en 1996.
Posologie : 2 cuillères à café de racine finement coupée dans un litre d’eau froide. Portez à ébullition douce à couvert puis coupez le feu. Laissez infuser 15 à 30 minutes. Filtrez. Buvez “un verre le matin et le midi, après le repas”, conseille le Dr Bérangère Arnal (Les meilleures tisanes santé, éd. Rustica), 3 mois au maximum.
Contre-indications : Grossesse, allaitement. Déconseillé en cas d’obésité, nervosisme, insomnie, hypertension, cancer hormonodépendant et chez les enfants et jeunes adolescents.

Des qualités anti stress
Le ginseng a des vertus adaptogènes. Autrement dit, il aide l’organisme à “combattre les effets du stress
physiologique ou psychique”, expliquent les médecins phytothérapeutes Bérangère Arnal, Paul Goetz et Michel Paris (Phytothérapie, éd. Vidal). Posologie : Deux gélules de 25 à 50 mg d’extrait sec le matin et deux gélules à midi, avec un grand verre d’eau, selon les phytothérapeutes. Ne pas dépasser trois mois de traitement.
Contre-indications : Grossesse, allaitement. Déconseillé en cas d’obésité, nervosisme, insomnie, hypertension, cancer hormonodépendant et chez les enfants et jeunes adolescents.

Des vertus contre la chute des cheveux
Le ginseng agirait sur divers “états carentiels et leurs conséquences”, notamment la “chute de cheveux”, d’après les médecins Y. Donadieu et P. Q. Chau (Le ginseng, éd. Maloine).
Posologie : 1 g d’extrait glycériné de ginseng, 1 g d’extrait glycériné de houblon, 1 g d’huile et léchitine de soja et 1 g d’huile de maïs, à mélanger à 1 cl de shampoing neutre. A appliquer sur cheveux mouillés et laisser agir pendant un quart d’heure avant de terminer le shampoing, selon les médecins phytothérapeutes Bérangère Arnal, Paul Goetz et Michel Paris (Phytothérapie, éd. Vidal). Ne pas dépasser trois mois de traitement.
Contre-indications : Grossesse, allaitement. Déconseillé en cas d’obésité, nervosisme, insomnie, hypertension, cancer hormonodépendant et chez les enfants et jeunes adolescents.

Contre les infections génitales
Le ginseng pourrait aider à lutter contre les infections génitales de type vaginite ou vulvite, d’après les médecins phytothérapeutes Bérangère Arnal, Paul Goetz et Michel Paris (Phytothérapie, éd. Vidal)
Posologie : 3 cuillères à soupe de racine de ginseng pour 50 cl d’eau, porter à ébullition douce puis laisser reposer. A raison de 3 à 4 tasses par jour, selon les phytothérapeutes. En cures successives de 10 jours par mois, en alternance avec de la cannelle, du pissenlit, du marron d’Inde et de la bardane.
Contre-indications : Grossesse, allaitement. Déconseillé en cas d’obésité, nervosisme, insomnie, hypertension, cancer hormonodépendant et chez les enfants et jeunes adolescents.

En cas de problèmes thyroïdiens
Les dérèglements de la thyroïde peuvent entraîner diverses complications, dont l’anxiété, contre laquelle le ginseng est utile. Il a une propriété “tranquillisante du système nerveux”, affirme le Dr Yves Donadieu (Ma pharmacie naturelle, éd. Robert Laffont).
Posologie : 20 g par litre d’eau bouillante d’un mélange de ginseng, mélisse, millepertuis, cynorrhodon, angélique, valériane, éleuthérocoque et romarin, à faire préparer en pharmacie. Faire infuser 10 minutes, selon les médecins Paul Goetz, Bérangère Arnal et Michel Paris (Phytothérapie, éd. Vidal). Ne pas dépasser 3 tasses par jour et 3 mois de traitement.
Contre-indications : Grossesse, allaitement. Déconseillé en cas d’obésité, nervosisme, insomnie, hypertension, cancer hormonodépendant et chez les enfants et jeunes adolescents.

Ginseng : attention au surdosage
Si le ginseng ne présente pas de toxicité connue, pas question d’en abuser. Sa consommation à long terme peut “entraîner des effets secondaires analogues à ceux d’un surdosage en corticoïdes”, type prise de poids ou insomnie, soulignent les médecins B. Arnal, P. Goetz et M. Paris (Phytothérapie, éd. Vidal). Résultat : “Il est conseillé de ne pas dépasser l’équivalent de 2 g de poudre par jour, de limiter le traitement à 3 mois et de ne pas en prendre pendant la grossesse.” Il est déconseillé “chez l’enfant et le jeune adolescent”, explique le Dr Donadieu (Ma pharmacie naturelle, éd. Robert Laffont). Mais aussi aux personnes souffrant d’obésité, de nervosisme, d’insomnie, d’hypertension artérielle ou de cancer hormonodépendant. En cas de doute, demandez conseil à votre médecin.

Où acheter du ginseng ?
Le ginseng peut s’acheter en pharmacies, parapharmacies, herboristeries et boutiques de diététique. Mais attention aux achats sur Internet. Certains sites ne sont pas fiables et ne garantissent pas l’origine et la qualité des produits.

Les prix peuvent beaucoup varier selon le lieu de vente, la marque et la qualité du produit. Comptez entre 15 et 30 euros la boîte de 100 comprimés ou gélules de ginseng, entre 10 et 30 euros par racine.

Bien choisir son ginseng
La racine de ginseng s’utilise principalement en poudre totale micronisée ou extrait sec. Mais aussi sous forme de décoction, d’extrait liquide ou fluide, de jus voire de teinture mère.

La qualité du ginseng dépend surtout de l’âge des racines et de leur teneur en hétérosides, leur principe actif majeur. “Il est nécessaire d’utiliser des racines de plus de 6 ans d’âge pour avoir une concentration suffisante”, estime le Dr Yves Donadieu (Ma pharmacie naturelle, éd. Robert Laffont). La couleur blanche ou rouge du ginseng n’influence pas l’efficacité de la plante. Elle est liée “à son seul mode de préparation et ne constitue qu’un argument commercial de vente”.

Ginseng, une plante millénaire
Issu de la famille des Araliacées, le ginseng vient d’Asie. Il s’agit d’une plante herbacée vivace, pourvue d’une grosse racine. C’est cette partie qui est utilisée en médecine douce. Elle contient des hétérosides, des molécules qui représentent les principes actifs majeurs de la plante. Elle renferme également des acides aminés, des minéraux, des vitamines ou encore des enzymes.

Son usage en médecine traditionnelle remonte à plusieurs millénaires. Mais la plante n’existe presque plus à l’état sauvage. Seules les cultures, principalement en Corée, permettent de bénéficier à l’heure actuelle du ginseng. En Occident, la plante n’est importée officiellement que depuis le XVIIe siècle.

Boutique Biologiquement.comLe Ginseng et ses vertus

  Posté par ginseng       Laisser un commentaire
[Total : 0    Moyenne : 0/5]

Le ginseng, originaire d’Asie du Nord Est, et particulièrement cultivée en Corée, n’est pas sans rappeler la mandragore européenne. Sa racine, appelée “”Fleur de Vie”, a la caractéristique d’avoir grossièrement la forme d’un être humain.

Les Chinois lui attribuent des vertus stimulantes et universelles qui préservent la jeunesse. Il a une action tonique générale sur l’organisme, il stimule le système nerveux, l’intellect et accroît la résistance physique. Il contient un grand nombre de nutriments dont des vitamines et un taux plus ou moins élevé de saponine qui procure au ginseng ses propriétés multifonctionnelles.

Le Ginseng et ses vertus
Le Ginseng et ses vertus

Des vertus anti-âge

L’industrie cosmétique ne pouvait pas passer à côté d’autant de bienfaits… Riche en vitamines du groupe B (B1, B2 et B12), en vitamine C et en oligo-éléments, le ginseng stimule les cellules de la peau pour les rééquilibrer, diminuer leur stress naturel, d’où son action anti-vieillissement reconnue depuis des millénaires par les Asiatiques.

Des vertus anti-stress

Le ginseng fait partie des plantes adaptogènes : il aide le corps humain à s’adapter au stress, physique et mental, sans les inconvénients des stimulants. Il regorge de vitamines (B) et de minéraux, mais sa force vient surtout des ginsénosides qui augmentent la résistance de l’organisme.
Avec ses 250 actifs, le ginseng est une mine de bienfaits anti-âge pour la peau, et l’on en découvre tous les jours. Il est notamment utilisé par les sportifs de haut niveau.
Ginseng: des résultats au bout d’un mois
Tonifiant et énergisant, le ginseng favorise également la micro-circulation et en un mois d’application d’une crème qui en contient, la peau gagne en éclat.
Les compléments alimentaires sont également très efficaces.
La racine de ginseng est un des actifs chouchous de nombreuses marques dédiées aux soins et particulièrement aux gammes de soins pour hommes. Car ce sont ses vertus énergisantes et vitalisantes qui séduisent ces messieurs.

Boutique Biologiquement.comLes vertus du ginseng

  Posté par ginseng       Laisser un commentaire
[Total : 0    Moyenne : 0/5]

le Ginseng bio antioxydant naturel puissant  & ses vertus : le ginseng, une plante médicinale

Les mystères du ginseng. le ginseng est pour les asiatiques une plante médicinale. Les Chinois accordent au ginseng, depuis des millénaires, des vertus miraculeuses. Le ginseng est une plante herbacée qui pousse dans les forêts d’Asie. Le ginseng et ses vertus nous intrigue, faisons le point pour savoir exactement ce qu’il en est sur le ginseng …

Origine du ginseng

Le ginseng est une plante herbacée vivace pourvue d’une grosse racine, de la famille des araliacées, qui pousse dans les riches forêts d’Asie. Le ginseng est de couleur blanche lors de la récolte, puis le ginseng devient brun-rougeâtre lorsqu’il est fumé ou conservé dans de l’alcool. Son goût est proche de celui d’une réglisse amère. Le ginseng entre dans la pharmacopée française au XIXe siècle, mais n’a vraiment retenu l’attention des chercheurs occidentaux que depuis une trentaine d’années. Le ginseng est maintenant cultivé au Canada, aux États-Unis, au Japon, en Chine, mais c’est surtout en Corée et en Mandchourie qu’il se développe de façon optimale.

Les principes actifs du ginseng
Les racines de ginseng contiennent surtout des hétérosides, tous parfaitement connus sur le plan chimique et pharmacologique. Elles contiennent de nombreux acides aminés, des éléments minéraux, des vitamines, des enzymes et divers autres constituants non négligeables : œstrogènes, phytostérols etc …

Le ginseng et ses vertus incroyables

Fonctions cognitives : Améliorant la santé intellectuelle dans son ensemble, la plante a une action sur l’activité cérébrale. Elle agit ainsi sur la mémorisation, sur la dextérité ainsi que sur les capacités de concentration, de réaction et de résistance à la fatigue. Le ginseng aiderait à améliorer les performances cognitives, comme le prouve une étude menée sur des sujets âgés de 22 à 80 ans ayant reçu une supplémentation en ginseng de 200 mg pendant douze semaines. La plante aurait amélioré leur coordination et diminué le temps de récupération après l’effort.

Le ginseng augmente la libido

Le ginseng aurait une action sur les baisses de libido. D’excellents résultats ont été obtenus dans le traitement de l’impuissance : la plante agirait sur les fonctions érectiles et augmenterait le désir sexuel en rééquilibrant la production d’hormones. On ne s’étonne d’ailleurs jamais en Asie de voir des vieillards mener une vie amoureuse très active.

Le ginseng, un anti-vieillissement

Le ginseng, cette plante aurait une action anti-desséchante. Riche en acides aminés, en vitamines et en sels minéraux, le ginseng permettrait d’atténuer les rides et de lutter contre le vieillissement en général. De par ses effets stimulants, revitalisants et adaptogènes, le ginseng semble être très intéressant pour la personne âgée. Très largement utilisé dans les cliniques et les maisons de retraite, il est réputé pour sa capacité à améliorer l’humeur ainsi que la coordination mentale et psychophysique. Il régule également la pression sanguine et la glycémie. Le ginseng à des effets stimulants sur la libido.

Le ginseng, un anti-fatigue – Renforcement des défenses immunitaires.
Le ginseng est utilisé pour lutter contre l’asthénie qui est un état de fatigue sans raison apparente. Il augmente l’énergie et améliore les capacités physiques. Des études ont prouvé que cette plante améliorait l’utilisation de l’oxygène par les muscles et diminuait la production d’acide lactique (un déchet métabolique produit lors d’un travail musculaire), qui favorise l’apparition des crampes. Il apporte également une sensation de mieux-être.

Le ginseng renforcerait les défenses immunitaires, surtout au moment des épidémies, et permettrait d’améliorer l’action du vaccin contre la grippe. Des études comparatives ont prouvé que les personnes ayant pris du ginseng avant d’être vaccinées contre ce virus avaient moins de risques d’être contaminées que celles qui n’avaient été que vaccinées. Les chercheurs ont également prouvé que le nombre d’anticorps chez les personnes vaccinées et consommatrices de ginseng était plus élevé.

Les vertus du ginseng
Les vertus du ginseng

Antistress : Le ginseng est un « adaptogène » : il aide à combattre les effets du stress psychologique et physiologique.

Antichute de cheveux : Le ginseng agirait sur divers états de carence et notamment sur la chute de cheveux. Infections génitales. Le ginseng pourrait aider à lutter contre les infections du type vaginite ou vulvite.

Thyroïde : Le ginseng possède des propriétés tranquillisantes sur le système nerveux, qui est en relation étroite avec le fonctionnement de la glande thyroïde. Il calmerait l’anxiété liée aux problèmes thyroïdiens.

Le ginseng prolonge-t-il la vie ?
Chez l’animal, des études se sont révélées encourageantes, mais il est encore impossible dans l’état actuel des recherches de confirmer les dires des anciens maîtres chinois qui n’ont d’ailleurs jamais prétendu que le ginseng était un élixir d’immortalité mais qui avançaient plutôt que cette racine pouvait accorder quelques années supplémentaires aux personnes qui en faisaient régulièrement usage.