[Total : 1    Moyenne : 1/5]

La vie moderne pousse la majorité d’entre nous à consommer excitants: thé, café, chocolat, tabac, sucre, viande. Il serait pourtant simple de remplacer toutes ces substances par des stimulantsvéritables, commevitamine C, gelée royale, ginseng ou autres plantes toniques(eleuthérocoque, cannelle, clou de girofle, romarin, thym, sarriette, etc.).(voir plantes stimulantes)

La grande différence entre les excitants et les stimulants, réside dans le type d’énergie qu’ils dispensent. Ainsi, les excitants brûlent l’énergie de l’organisme (en épuisant généralement les surrénales), alors que les stimulants apportent au corps et à l’esprit les éléments vitaux (vitamines, minéraux et autres) dont ils ont besoin pour fonctionner à plein rendement. A très court terme, les excitants sont évidemment plus spectaculaires, mais à moyen et long termes, les stimulants gagnent sur toute la ligne !

Avant tout se revitaliser passe par l’adoption d’une alimentation à la fois hypotoxique et stimulante,
c’est-à-dire bio et exclusivement composée de fruits frais pris en dehors des repas, de légumes crus en entrée, de légumes cuits à la vapeur, de céréales complètes, de légumineuses, d’oléagineux dans les salades et les desserts, de fromages frais, d’aromates et de condiments complets et naturels, d’huiles de première pression à froid, de compléments alimentaires, et d’eau peu minéralisée (Roucous) à boire hors des repas.
Mais au delà de la diététique, il est indispensable d’avoir une bonne hygiène de vie, et d’évacuer les stress, afin de rétablir une bonne énergie psycho-émotionnelle..

Le ginseng est une plante herbacée vivace appartenant au genre Panax de la famille des Araliacées, dont la taille, à l’âge adulte, varie entre 30 et 80cm, avec une grosse racine tubéreuse, qui pousse exclusivement, à l’état naturel, sur les versants méridionaux des montagnes humides au milieu d’épaisses forêts dans certaines régions de l’Est Asiatique (Mandchourie, Corée, Sibérie) et de l’Amérique du Nord.
Seule la racine est utilisée en médecine et plus particulièrement celle de la variété : Panax ginseng C.A. Meyer dont la réputation est la plus ancienne et encore la plus grande.

GINSENG "RACINE DE VIE" & PLANTES STIMULANTES

GINSENG “RACINE DE VIE” & PLANTES STIMULANTES

1. GENERALITES

En Extrême-Orient, l’usage de la racine de ginseng remonte à plus de 4000 ans et a toujours occupé une place d’honneur dans la pharmacopée chinoise où elle figurait parmi les «produits miracles». Cette «racine de vie», comme elle était appelée, fut longtemps considérée comme une panacée, c’est-à-dire souveraine contre toutes les maladies, au point qu’elle était, dans ces temps anciens, payée à son poids d’or ou de pierres précieuses, ce qui la faisait réserver uniquement à l’Empereur et aux grands seigneurs féodaux.
En Occident, par contre, le ginseng est resté pratiquement inconnu jusqu’au 18ème siècle et n’est vraiment utilisé en thérapeutique médicale que depuis quelques décennies.
Ce n’est qu’au début XVIIIIe qu’elle fut introduite en Occident, pour y connaître une gloire passagère avant de tomber dans l’oubli pendant tout le XIXe et une bonne partie du XXe siècle.
Il fallut attendre les années 60 pour que la mode s’en empare à nouveau, et en fasse un stimulant et un aphrodisiaque. Mais, traditionnellement, le ginseng ne se borne pas à cette indication restreinte.

2- CULTURE ET RÉCOLTE

L’extraction systématique du ginseng sauvage, au fil des siècles, a provoqué sa disparition quasi complète et c’est seulement grâce à des méthodes de culture appropriées reconstituant les conditions naturelles de pousse forestière que l’on peut toujours en bénéficier. Cette culture biologique est délicate et réclame des soins attentifs pendant toute la période de maturation de la racine qui s’étale en moyenne sur 6 à 7 années.
Sitôt la récolte effectuée, les racines sont sélectionnées et soigneusement lavées avant d’être séchées au soleil. Ainsi préparées, ces racines sont alors placées dans des récipients adaptés pour une parfaite conservation dans l’attente de leur commercialisation.

3- ÉTUDE EXPÉRIMENTALE

Parmi les innombrables travaux scientifiques effectués à ce jour, chez l’homme et chez l’animal, on peut retenir essentiellement que le ginseng :
• est d’une totale innocuité(aux doses prescrites)
• et qu’il présente de nombreuses propriétés très intéressantes, parmi lesquelles notamment
-une augmentation de la résistance à la fatigue, aux troubles des changements de saison, et au stress en général;
-une action sur le systeme nerveux central avant tout, stimulant et relaxant le cortex, il améliore l’activité cérébrale dans son ensemble et la memoire en particulier.
– stomachique, il exerce une action favorable sur les métabolismes glucidique, lipidique et protéique;
-une régularisation des troubles tensionnels, tendant à ramener la tension artérielle vers la normale quel que soit le sens de ses variations;
-un accroissement de la vitalité et un ralentissement des effets du vieillissement.
-il accroît la quantité de globules rouges, détoxique le foie, diminue le cholesterol, équilibre les rythmes cardiaque et respiratoire.
-vasomoteur, il active les échanges (glycogenèse, diurèse avec élimination d’urée).

4- COMPOSITION

La racine de Panax ginseng C.A. Meyer contient
– un certain pourcentage d’eau;
– des glucides (sucres), tout particulièrement des hétérosides qui représentent les principes actifs majeurs et qui portent le nom de ginsenosides;
– des lipides (corps gras), essentiellement sous forme de triglycérides;
– des protides (substances azotées) sous forme d’acides aminés, dont une forte proportion d’arginine;
– des éléments minéraux : aluminium, arsenic, cobalt, cuivre, fer, manganèse, phosphore, potassium, silice, vanadium;
– des vitamines B1 (thiamine), B2 (riboflavine), B3-PP, B5, B6, B8-H, B9, B12, C, E;
– des enzymes amylase, invertase et phénolase;
– divers constituants non négligeables : la choline, le panacène, des oestrogènes, des phytostérols, des bases d’acides nucléiques et des nucléosides.
– saponines, ginsénosides, essences, stérols.

5- PROPRIÉTÉS ET INDICATIONS

Une grande part du mystère auréolant le ginseng est très certainement due à la forme (tout comme le mandragore) relativement anthropomorphique de sa racine. Pour cette raison, la composante psychosomatique, ne doit certainement pas être écartée, parmi ses vertus thérapeutiques.
– Le ginseng peut être considéré comme un
• REVITALISANT et DYNAMISANT, qui augmente l’énergie vitale avec sensation de bien-être.
• FORTIFIANT, augmente de façon notable les possibilités de résistance au stress en général (ANTI-STRESS).
• STIMULANT et TONIFIANT GENERAL, dans les domaines physiques, intellectuels, nerveux, cardiaque, pulmonaire, psychiques et sexuel (ANTI-FATIGUE), dans un cadre physiologique.
• RÉÉQUILIBRANT et RÉGULATEUR, au niveau de nombreux métabolismes des grandes fonctions de l’organisme.
Il est indiqué essentiellement
a) Chez le bien portant
– Meilleure résistance physique (SPORTIFS) et intellectuelle (PRÉPARATION AUX EXAMENS).
– Prévention du vieillissement.
– dépuratif
b) Chez le malade :
le ginseng est une des meilleures plantes toniques indiquée en cas de
– Asthénies, convalescences, anorexies, amaigrissements, troubles de la sénescence.
– Insuffisance cardiaque, troubles de la tension artérielle, artériosclérose.
– Asthénie sexuelle et certaines formes d’impuissance ou de frigidité.
– Anxiété, depressions nerveuses, deprime, affections psychosomatiques, troubles de la mémoire.
– Troubles de la ménopause (bouffées de chaleur en particulier), et diabete.
– Arthrose, douleurs rhumatismales (antalgique), et cures de désintoxication diverses.

Il trouvera donc son emploi non seulement lorsqu’on se sent fatigué, mais aussi quand on manque d’appétit, quand on subit un refroidissement (rhumes, fièvre, pleurésie…), lorsqu’on souffre de divers symptômes liés à l’artériosclérose, tels que vertiges, éblouissements, bourdonnements d’oreilles, ou maux de tête, ou enfin dans de nombreux troubles psychosomatiques…

6- PRÉSENTATION ET POSOLOGIE

Les présentations les plus utilisées (et disponibles chez biogassendi notamment) sont:
• sous forme de poudre de racine sèche, représentant le totum végétal de la racine (en pot ou gelules);
• sous forme liquide (flacons ou ampoules) 250ml avec 50g de racines fraiches
• inclus dans differentes composition: ginseng + guarana + gingembre , ginseng +gelée royale, …
La posologie journalière moyenne de poudre de racine sèche chez l’adulte de poids normal se situe entre 1 et 3 g, à prendre par voie buccale matin et midi peu avant les repas, en cures de durée variable selon les indications.
Absence d’accoutumance et de troubles secondaires aux doses conseillées ci-dessus.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*